Le contrat de concession entre Val de Loire Numérique et l’entreprise TDF prévoit des heures d’insertion et un volet formation pour recruter des personnels qualifiés.

Déployer la fibre optique jusqu’à l’habitation sur 100% des territoires de Loir-et-Cher et d’Indre-et-Loire représente un important besoin en ressources humaines. Le contrat de concession qui lie le SMO Val de Loire Numérique et l’entreprise TDF, via sa filiale Val de Loire Fibre compte plusieurs clauses pour privilégier l’emploi local :

Faire appel à des entreprises locales

Le concessionnaire TDF, via sa filiale Val de Loire Fibre, confiera au moins 25% du montant des travaux à des entreprises locales de type TPE/PME.

Favoriser l’insertion

Sur la durée de la concession (25 ans), 140 000 heures de chantier sont destinées à des salariés en insertion (allocataires du RSA, chômeurs de longue durée, bénéficiaires de l’ASS, de l’ATA, de l’AAH, de l’allocation Invalidité, jeunes de moins de 26 ans non diplômés…), dont 120 000 heures en période de premier établissement de réseau (jusqu’en 2022). Au sein de VLF, un salarié sera recruté en tant que responsable insertion.

Favoriser l’emploi local grâce à la formation

80 000 heures sont dédiées à la formation pour recruter localement des personnels qualifiés. En partenariat avec le centre AFPA de Veigné (37), deux plateaux techniques mobiles de formation seront déployés en Indre-et-Loire et en Loir-et-Cher pour dispenser des formations sur les profils recherchés :

  • Installateurs de Réseaux
  • Techniciens de Réseaux
  • Monteur Raccordeur FttH
  • Technicien en Bureau d’Etude

Il s’agit de mettre en place une filière de formation et de recrutement autour des métiers de la fibre optique. Au sein de VLF, des salariés qualifiés seront sélectionnés pour encadrer les alternants en contrat de professionnalisation.