L’État, par le biais de l’Agence du Numérique, soutient la construction des réseaux d’initiative publique (RIP) dans le cadre du Plan France Très Haut Débit, dont l’objectif est d’apporter le Très Haut Débit sur le territoire national d’ici 2022.

Val de Loire Numérique a déposé une demande de subvention courant 2016. Fin 2017, il a attribué sa délégation de service public relative à la conception, à l’établissement et à l’exploitation du réseau Très Haut Débit des départements de Loir-et-Cher et d’Indre-et-Loire à la société TDF, via sa société de projet Val de Loire Fibre. Suite à cela, le syndicat a actualisé sa demande de subvention courant 2018 avec les nouveaux montants.

Le syndicat a donc reçu le 26 mars une lettre définitive d’engagement financier de l’État signée par le Premier Ministre, Édouard Philippe, pour un montant de 39,3 millions d’euros à l’échelle des deux départements. 

Après l’accord du Premier Ministre, le syndicat signera une convention avec la Banque des Territoires de la Caisse des Dépôts en charge de la gestion des fonds.